Je vous invite découvrir les trésors enfouis à l'intérieur de vous.

Ce sont des trésors de créativité, d'imagination et d'émotion que l'on s'applique trop souvent à cacher parce que "cela ne se fait pas" ou "pour ne pas déranger". De plus, dans notre société où tout doit aller très vite, on passe notre temps à regretter le passé (que nous ne pouvons pas changer) et à prévoir le futur (que nous ne connaissons pas).
Le résultat est simple : nous ne vivons plus le moment présent, qui est le seul moment que nous pouvons vivre pleinement. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le mot "présent" est un synonyme du mot "cadeau". Et nous refusons trop souvent de recevoir ce cadeau alors qu'il nous permet d'être authentique et à l'écoute de soi et de son environnement.

Mais alors, quel est le rapport avec le clown, me demanderez-vous ?
Je vous répondrai par une autre question...

Vous connaissez l'Auguste et le Clown Blanc, qui font rire tout le monde au cirque. Ils sont l'exemple le plus parlant et sans doute le plus célèbre quand on parle de clown. Il y a aussi les clowns qui s'invitent au théâtre, dans des pièces plus contemporaines où, une fois de plus, le rire est souvent de mise. Il y a enfin les clowns de rue, qui improvisent et singent les passants.
Voilà généralement l'image que l'on a en tête quand le "Clown" s'invite dans la discussion. C'est une image plutôt bon enfant d'un personnage tentant de faire rire avec différentes situations et émotions.

En fait, le Clown existe depuis que l'homme est conscient de ses émotions, et surtout depuis qu'il peut communiquer grâce à elles autant qu'avec le langage ou l'écriture.
Certaines personnes ont endossé ce rôle sans le savoir :

  • Le Conteur d'un village africain, qui fait vivre plusieurs personnages à travers lui et crée une aventure souvent proche de nos contes de fées,
  • Le Shaman d'une tribu amérindienne, portant des masques représentant les dieux afin de leur donner vie et permettre aux non initiés de communiquer avec eux,
  • Le Fou du Roi, au courant de toutes les intrigues de la Cour et seul autorisé à moquer celle-ci.

Les exemples ci-dessus nous montre finalement que le Clown avait une fonction sociale et cathartique qui a complètement disparu de l'imagerie populaire d'aujourd'hui. Le Clown n'utilise pas que le rire mais bien toute la palette émotionnelle.
Or, certaines de ces émotions sont "bannies" par la société actuelle (colère, tristesse, orgueil,...) alors qu'elles font parties de la nature humaine. Et plus on enfouie une émotion pour l'empêcher de s'exprimer, plus elle a envie de le faire, de manière chaotique et incontrôlée. Le Fou, le Shaman et le Conteur, exprimaient les tensions, les joies et les difficultés de la Cour, de la tribu ou du village afin de les libérer.
C'est ce que je vous propose d'expérimenter : Aller contacter vos Clowns intérieurs afin de libérer vos blocages, qu'ils soient corporels ou psychologiques. Vous accèderez alors à toute votre créativité, toutes vos émotions et pourrez goûter à la magie du moment présent !